Tuesday, June 18, 2019

Dyns, une fille déjantée

juillet 17, 2009 by  
Filed under Story

Street LuxeJ’avais attendu plus de 40 minutes une blogueuse qui n’est finalement jamais arrivée. Je crois que c’est la première fois de ma vie qu’on me posait un lapinou. A moins que mon esprit ait occulté de lui-même des précédents rabbits… Bref. Autant dire que je me rendais d’un pas loin d’être léger à mon rendez-vous avec Dyns, blogueuse émérite du site Street Luxe.
Amandine (Dyns) est une jeune femme passionnée de mode qui a créé son blog il y a quelques années afin d’y parler de mode donc, mais aussi de tendance, de gadget ou encore de sa vie personnelle. Nous avions mis plusieurs semaines (pour ne pas dire des mois) afin de trouver un créneau pour nous rencontrer car il faut savoir qu’Amandine est ministre. Tout du moins c’est ce que je pensais mais en fait non, elle n’est pas ministre mais elle a quasiment les mêmes horaires, car son métier est Community Manager. Alors si comme moi ce job ne vous dit absolument rien je vous conseille l’excellent article de Fadhila Brahimi à ce propos, vous comprendrez alors pourquoi un community manager est une personne très occupée.

Nous avions rendez-vous dans le quartier St Georges, lieu hautement prisé dans le IXe arrondissement où il fait bon bruncher le dimanche après-midi. J’étais pas mal en avance, suite au conejo, je décidais donc de me rendre directement au lieu de rendez-vous. Vous aurez deviné qu’une fois n’est pas coutume, nous n’avions pas choisi de Starbuck pour cette première rencontre.
20h30, SMS de Dyns : “je vais être en retard, trop de boulot, désolé…!”.
Moi : “Euh, en retard beaucoup ?”.
Amandine : “20 minutes environ…”.
Moi : “On mange ensemble ?”.
Dyns : “Non je ne mange pas le soir !”.
Ok, c’était donc écrit, c’était ma soirée. Je dînais donc seul en terrasse, entouré de personnes en after work, de filles en soirée girls only, de bobos sirotant des coktails… Autant j’adore aller au cinéma seul, autant dîner seul c’est déjà moins mon truc.
21h20, soit 20min précisemment après l’heure initiale de notre rendez-vous, Dyns arrivait. Brune, grande, silhouette élancée, Amandine était de fait une fille qui aimait la mode : je repérais immédiatement ses chaussures, que j’avais déjà aperçu au détour d’un billet sur un blog fashion. Je me levais pour l’accueillir et Dyns était effectivement assez grande (lire “plus grande que moi”).

ChardonnayAmandine commanda un Bree Van de Kamp et nous commençâmes notre discussion au sujet de la blogosphère et de Portraits de blogueuses. Dyns m’expliquait le quotidien d’un community manager et je découvrais un métier certes très riche, mais aussi très délicat car il faut savoir travailler vite tout en étant vraiment polyvalent (comprendre “être disponible au bureau mais aussi sur le terrain”). Et pour couronner l’ensemble, il ne faut pas trop compter ses heures. Je comprenais mieux pourquoi Amandine était si prise, et je me demandais comment elle trouvait le temps de tenir son blog…
Dyns est un personnage complexe. Ca se ressent dans ses billets mais en discutant avec elle je pouvais deviner que derrière cette parisienne à mèche (sera-t-elle aussi dans Parisienne à frange, Parisienne à mèche…?) se cachait une jeune femme quelque peu torturée et comme elle le dit elle-même sur son blog, complètement déjantée. Dans la monde de la blogosphère féminine, elle joue un peu le rôle de l’électron libre, virevoltant deci delà sans se soucier de ce qu’en diront les autres. Et il faut avouer que ça lui réussit plutôt bien ! Il faudrait juste qu’elle arrive à lever un peu le pied au niveau de son boulot car à ce rythme il lui faudra autre chose que du Bree Van de Kamp pour tenir (private joke suite à un de ces Tweet…).

J’étais finalement très content de ma soirée. Faire le portrait de Dyns ne sera pas chose aisée car il va me falloir trouver le moyen de faire ressortir sa forte personnalité sans tomber dans les stéréotypes… Mais étant donné que j’adore les challenges, il me tarde déjà !