Monday, September 23, 2019

Kitty des Bijoux Acidulés

juillet 24, 2009 by  
Filed under Story

Ferrari 308 GTSJ’avais rendez-vous avec des amis non loin de chez moi. Je dis “des amis” mais on va dire qu’il s’agissait plutôt de simples connaissances avec qui il m’arrivait de traîner. En effet, nous étions en septembre, j’étais relativement nouveau dans le coin et même si les personnes avec qui je passais du temps avaient l’air sympathique, j’étais plutôt du genre méfiant.
J’arrivais donc sur le lieu de rendez-vous et je saluais mes “amis”.
- Bonjour !
- Bonjour, tu viens avec nous ? On va faire un tour en voiture.
- Ok mais c’est moi qui conduis.
- Oh non tu as conduit la dernière fois non ?
- Euh non…
J’ai toujours été un grand acteur. Une manière comme une autre de dire que je peux mitonner comme un arracheur de dents si besoin est et là, c’était pour le moins vital.

Nous nous dirigions vers la voiture quand soudain je la vis. Elle était là, devant moi, portant une petite robe à motif écossais. Kitty. Ses yeux d’un bleu profond ne laissaient personne indifférent et mes amis ne purent s’empêcher de laisser s’échapper un “woah elle est jolie…”. Mais vous savez ce que c’est, entre les filles et les voitures, le choix est vite fait. Surtout à notre âge. Nous avons donc continué notre chemin et par bonheur il restait trois véhicules de libre, chose habituellement quasi improbable.
- Je prends la rouge !
- Non c’est moi !
- Non je l’ai vu le premier !
- Du calme les enfants, vous conduirez chacun votre tour !
C’était Mme Salade, la directrice de l’école, qui venait d’intervenir. Nous décidions alors que la couleur importait peu et nous nous répartissions en trois groupes de deux : un qui conduisait, sans mettre les pieds sur les pédales, et l’autre qui poussait. C’était un des grands jeux favoris à l’école maternelle du quartier, les courses autour du petit bac à sable. Et en ce matin de septembre 1981 je ne me doutais pas que mon chemin allait croiser celui de Kitty à maintes reprises.

Jem and the hologramsFévrier 1988. L’hiver bat son plein. A cette époque nous avions encore de vraies saisons, avec de la neige en hiver et du beau temps tout l’été. Et là autant dire qu’il était évident que nous étions en hiver. Encore quelques mois et  je m’apprêtais à faire le grand saut, celui du passage en 6e. Le collège… Lieu de tous les dangers, celui où les grands avaient la voix qui devenait toute bizarre et où les filles gloussaient tout aussi bizarrement. Les filles, parlons-en des filles… Je ne savais pas pourquoi mais depuis quelques temps je les voyais différemment. Enfin, seulement une ou deux dans ma classe hein. Parce que les filles ça va cinq minutes, déjà qu’on doit se coltiner leurs Jem et les Hologrammes entre Dragon Ball et Ken le Survivant le mercredi après-midi au Club Do’, on ne va pas non plus perdre notre temps à essayer de comprendre ces créatures pour le moins étranges.
Kitty était dans ma classe. Toujours avec son amie Olivia. Mais moi c’était plutôt Julia qui m’intriguait. Bref, je passais tous les jours à côté de Kitty sans vraiment faire attention à elle, courtoisie qu’elle me renvoyait volontiers.

Printemps 1990. Je tenais la main de Julia. La Julia qui m’intriguait quand j’étais petit. Oui parce que là j’étais grand, un 5e. Et même qu’avec mon ami Coco on poussait les 6e dans les escaliers. Qu’est-ce que c’est petit un 6e… Je tenais la main de Julia donc. Près d’une vingtaine d’années plus tard Julia me disait sur Facebook que j’avais été le premier garçon à qui elle avait tenu la main.
Kitty était dans le même collège que moi. Elle était toujours avec son amie Olivia. Nous menions chacun notre vie de notre côté, d’autant plus qu’elle avait un an de moins que moi. Un 6e ! Oh la jeunette…

Rentrée des classes 1994. J’aurais dû passer le bac cette année scolaire là mais mes professeurs en avaient décider autrement deux ans plus tôt. Je faisais donc ma rentrée en 1ere ES. Je regardais accompagné mes amis, avec le calme que peut avoir un jeune homme de 17 ans, la liste des personnes (lire “la liste des filles”) de ma classe.
- Oh regarde Tode, tu as Kitty et Olivia dans ta classe… Tranquille mec, tu te fais pas chier !
Kitty. Cette fille avait été dans ma classe ou du moins dans le même établissement scolaire que moi depuis mes 3-4 ans et je me rendais soudainement compte que je ne lui avais jamais adressé la parole.
Quelques mois plus tard, et après lui avoir faire une cour acharnée (en fait je crois que c’est elle qui m’a kiffé et pourchassé… oh je ne sais plus, c’était il y a longtemps vous savez) je sortais avec elle.

Les bijoux acidulésJuillet 2009. Je suis au Canada pour le boulot et ma Kitty est à la maison, travaillant sur sa prochaine collection de bijoux. Il me tarde de rentrer la retrouver… Je dois faire des photos ce week-end au Lake Louise si le temps le permet et ensuite, back to Paris.
Après le lycée nous nous étions perdu de vue malgré le fait que nous ayons un temps fréquenté la même université. Mais même après des années sans nouvelles de l’autre nos chemins étaient encore amenés à se croiser puisqu’aujourd’hui nous vivons ensemble.

Je crois que je ne remercierai jamais assez ma prof principale de m’avoir fait redoubler la seconde…