Saturday, February 23, 2019

Le Boudoir du Marais pose pour PDB

septembre 18, 2009 by  
Filed under Photos, Story

La semaine avait été chargée, pourtant j’avais hâte d’aller travailler un samedi. En effet, le temps était enfin venu de faire le shooting des filles du Boudoir du Marais. Mon fidèle assistant Damien, la talentueuse maquilleuse Isa et moi-même avions rendez-vous dans Paris avec Zhooey et Mademoiselle Quincampoix en début d’après-midi, dans un lieu qui allait nous réserver bien des surprises.

buttes_chaumontNous étions déjà pratiquement à la mi-septembre mais le temps était toujours clément, ce qui avait eu pour conséquence d’avoir avec nous une foule assez dense dans le parc des Buttes Chaumont. Mais Zhooey savait comment se rendre là où nous pourrions faire notre séance photo tranquillement. Elle sortit de sa poche un plan qu’elle avait dessiné elle-même et ce plan n’était pas sans me rappeler les dessins que me faisait mon petit beau-frère. Pour info ce dernier a fait son entrée cette année en CE2. Attention, loin de moi l’idée de critiquer le plan de Zhooey, sachez que mon petit beauf’ dessine très bien.
“C’est par là !” s’écriait notre brunette, alors nous marchâmes, marchâmes, et comme nous ne reconnaissions pas les lieux par rapport au plan, nous demandâmes à trois personnes qui avaient l’air de faire une sorte de chasse au trésor de nous aider. Ces braves gens, devant notre sens de l’orientation version “reverse” nous indiquèrent la bonne direction (c’est-à-dire à 50m de notre point de départ initial) et nous donnèrent même un plan photocopié du parc.

tunnelNous arrivions enfin sur les lieux du shooting, le long des voies ferrées de la Petite Ceinture. Un tunnel sombre avec une lumière au loin attisait notre curiosité, c’est alors que Zhooey s’écria: “Allons de l’autre côté du tunnel !”. Et nous marchâmes, marchâmes… Le problème est que le tunnel était bien plus long que nous le pensions et surtout affreusement sombre. Damien avait une petit lampe porte-clé afin que nous sachions où nous posions les pieds et autant vous dire qu’il y avait toutes sortes de choses jonchées sur le sol… C’est alors que Mademoiselle Quincampoix sortit de sa valise une lampe frontale. Incroyable… Je me demandais alors si cette valise pouvait contenir plein de choses, un peu comme le sac de Sport Billy (les trentenaires comprendront)…
J’avais pris la tête du cortège car mes compagnons d’expédition commençaient à montrer des signes de “très grosse flippe” (et je pèse mes mots). Quand soudain quelque chose devant moi me fit m’arrêter aussi sec : des bruits horribles de rats se défoulant sur quelque chose me glaça le sang. Je laissais échapper un “oh purée mais qu’est-ce que…” et je me retournais pour dire à mes compagnons de faire demi-tour. Ces derniers ne m’avaient pas attendu et avaient déjà fait une dizaine de mètres en marche arrière. Une sorte de 1-2-3 Soleil inversé, dans le noir…
Nous rebroussâmes alors chemin (en marchant vite, très vite) et les préparatifs pour le photoshoot pouvaient alors commencer.

Isa fit comme à son habitude un travail impeccable. Les filles se laissaient maquiller avec une satisfaction qui nous donnait presque envie à Damien et moi de nous faire maquiller. Presque. Juste un peu de crayon, très léger, très discret… Mais je m’égare.
Nous mettions en place la lumière avec Damien, étudions les plans possibles… Je trouve cela très enrichissant lorsqu’on est photographe de travailler avec un réalisateur. Nos visions sont réellement complémentaires et Damien m’aida beaucoup sur ce shooting.

La séance dura près de deux heures et nous ne le vîmes pas passer. Les filles furent parfaites, Damien nous faisait des blagues du même acabit que celles de Sophie, l’assistante photo du shooting de Fliz, nous passâmes un excellent moment tous ensemble. Et même les (très gros) chiens, les jeunes, les gamins, et les (très gros) rats ne purent gâcher cet après-midi si agréable…

Merci à Damien pour son soutien et sa bonne humeur, à Isa pour sa patience légendaire et son professionnalisme, et à Mademoiselle Quincampoix et à Zhooey pour leur disponibilité et leur extrême gentillesse.

Le Boudoir du Marais

Mademoiselle Quincampoix et Zhooey pour le Boudoir du Marais