Wednesday, December 12, 2018

Pink Pack : des kitesurfeuses psychédéliques

septembre 27, 2009 by  
Filed under Photos, Story

I gotta feeling, that tonight’s gonna be a good night…
J’étais dans le TGV pour Montpellier et j’avais le pressentiment que mon séjour dans le sud allait être bien sympa. J’allais rencontrer pour la première fois les Pink Pack, mais les contacts que j’avais eu avec MEL ne laissaient présager que du positif.

Pink PackLes Pink Pack sont des kitesurfeuses un brin (hum hum…) déjantées basées à Montpellier. Le crew est initialement composé de MEL (a.k.a Frangy a.k.a Denver a.k.a Le lémurien) et de Clem (a.k.a J’ai froid a.k.a Je suis plus grande que MEL a.k.a Mon 2e sport favori c’est de taquiner MEL), et a été rejoint il y a quelques temps par Mathilde (a.k.a Tode qui ? Je reste dans l’eau). Leur terrain de jeu est vaste et est constitué des meilleurs spots de la région : Palavas-les-Flots, le Grau du Roi ou encore Leucate où se déroule notamment le mondial du vent, étape du championnat du monde PKRA.
Pour ceux qui ne connaissent pas le kitesurf, il s’agit d’une discipline nautique où le rider glisse sur une planche de taille réduite tout en étant tracté par une aile (une sorte de cerf-volant géant). Dit comme ça on ne dirait pas, mais ça envoie gros, c’est très physique et extrêmement acrobatique le cas échéant.

Nous étions donc samedi, et j’étais assez fatigué par ma semaine globe-trotter. J’étais passé en coup de vent sur Londres et avait enchaîné par deux jours en Allemagne. Là je me rendais donc à Montpellier pour le shooting des Pink Pack et j’enchaînais le lendemain avec le photoshoot de la petite soeur Cannoise. Autant dire qu’au réveil la tentation avait été très grande de rester blotti contre ma chère et tendre, mais étant donné que je me l’étais coulé douce en Corse avec justement ma belle durant l’été et que j’avais pris beaucoup de retard sur les shootings, il fallait bien y aller. Et puis bon, aller passer le week-end dans le sud, il y a pire, non ?
J’appréhendais toutefois ce déplacement car il avait plu quasiment toute la semaine sur Cannes et Montpellier, et les shootings devaient obligatoirement se faire en extérieur afin de refléter l’environnement des blogueuses. Quelle ne fut pas ma surprise quand arrivé sur Montpellier je fus accueilli par un grand soleil et une température fort agréable. I gotta feeling… Je fus rejoint par Clem et MEL, non sans mal car Montpellier n’est qu’un immense sens unique et si vous vous trompez de route et bien tant pis pour vous, et nous décidâmes d’aller nous restaurer avant d’attaquer le shooting. Le repas fut fort agréable, nous discutions de kite, de la région, des filles dans les sports “de mecs”, et autres. A cette étape de la journée nous n’avions pas encore abordé le thème des petits bonhommes ou encore celui des jumeaux très développés, mais cela n’allait pas tarder. Après les pizzas et les salades géantes nous nous rendîmes dans le surf shop où les filles avaient l’habitude d’aller afin d’y emprunter une aile ou deux. Puis nous prenions la direction de South Beach. Pas le South Beach à Miami où j’ai eu la bonheur d’aller l’hiver dernier (ah, Nikki Beach…) mais le South Beach appelé plus communément Plage Sud non loin du Grau du Roi. Ca sonnait moins sexy mais j’allais découvrir un lieu parfait pour notre shooting et un excellent spot de kite.

Des débutants prenaient des cours avec l’ancien instructeur de MEL, et j’étais assez surpris de voir des gars faisant une à deux têtes (hum hum…) et 20kg de plus que les filles des Pink Pack et avoir beaucoup de mal à tenir leur aile alors qu’il n’y avait pas beaucoup de vent. Je me demandais alors comment ces deux petits bouts de femmes pouvaient bien rester au sol quand je voyais ces gars se faire trainer lamentablement sur le sable par leur kite…
Nous montâmes chacun notre matériel et nous commençâmes le shooting. Les filles faisaient de la guitare avec leur planche, riaient de bon coeur et j’eus droit au Finger Smile et au Lémurien… Puis nous tentâmes quelques photos en situation avec l’aile déployé et je compris alors : toujours prêtes pour la déconne, les Pink Pack étaient des kitesurfeuses aguerries et là où ces messieurs débutants se battaient littéralement avec leur kite, je regardais MEL maîtriser sa voile avec une aisance qui me laissa pantois. Je ne dis trop rien sur le moment (solidarité masculine oblige) mais je fus réellement impressionné. Il n’y avait malheureusement pas assez de vent, nous finîmes alors le photoshoot à l’abri des ailes pour une session “Roxy”.

Pink Pack

Nous retournâmes au shop dès la fin du shooting car nous étions en retard pour rendre le matériel. J’y laissais nos kitesurfeuses, ces dernières me donnant rendez-vous dans la soirée pour me faire découvrir les nuits du kitesurf. En effet, un événement sportif lié au kite se déroulait dans la région et une soirée était prévue à Sète pour l’occasion.

Je passais une excellente soirée en compagnie des Pink Pack, mais aussi du Morue Crew, de Régis, et des autres. Le champagne coula à flot, la violette aussi, j’eus droit à une version de la chorégraphie de Beat It fort sympathique, à un Finger Smile version crash, et à un road trip entre Montpellier et Sète plein de gloussements… Je partis me coucher aux alentours de 4h du matin, fatigué mais vraiment content de cette journée. Quand je quittai Montpellier 5h plus tard, j’avais le sentiment d’avoir passé un week-end extra… avec une vieille bande de potes ! C’est ça l’effet Pink Pack : du fun, du kite, et encore plus de fun…!

La chanson avait donc dit vrai…

(NDR : la mineur qui se cache sur cette photo n'a pas bu une goutte d'alcool)

(Attention, la mineur qui se cache sur cette photo n'a pas bu une goutte d'alcool)

Un grand merci aux Pink Pack pour leur disponibilité, et surtout leur bonne humeur (et ça, c’est peu dire !).