Monday, September 23, 2019

La vie Rock’n'Roll de Eve

août 1, 2010 by  
Filed under Photos, Story

Metz, juin 2010. Je me rendais dans le Far East pour les shooting de Eve Rock’n'Roll et de Laurel. Eve était la première des deux Messines que j’allais rencontrer pour la première fois et avec qui un “shooting dans la foulée” était prévu. J’ai pour habitude de toujours rencontrer au préalable les blogueuses de PDB mais je n’avais pas pu me rendre à Metz auparavant et nous n’avions pas réussi à nous croiser sur Paris lors de la venue sur la Capitale de l’une ou l’autre.

La fin du mois approchait et un parfum de vacances et d’été envahissait le joli centre-ville de Metz. C’est là que j’avais rendez-vous avec Eve, à Garageland, son shop rock’n'roll. J’eus l’occasion de reconnaître le magasin de très loin, sans jamais y avoir mis les pieds : un Fonzie grandeur nature planté devant Garageland accueillait les passants avec son sourire enjôleur. Même en carton, il avait vraiment la classe ce Fonzarelli.
J’entrais dans le magasin et je fus immédiatement accueilli par la maîtresse des lieux, Eve Rock’n'Roll, postée derrière son comptoir. Un jeune homme, jeune mais plus grand que moi, avec un air très étrange, m’accueillait aussi. Eve m’apprenait qu’il s’agissait de Pierrot, jeune stagiaire fan de cinéma.

Nous décidions Eve et moi d’aller déjeuner, laissant le stagiaire s’occuper de Garageland tout en vaquant à ses occupations (c’est à dire rendre visite toutes les trois minutes aux voisins d’en face, ces derniers tenant un shop Hip-Hop). J’avais eu l’occasion de beaucoup discuter avec Eve par mail et Twitter interposé, et la jeune femme me confortait dans la très bonne impression que j’avais eu d’elle : gentille, drôle, et rock’n'roll de la coupe de cheveux aux tatouages. Alors que nous parlions justement de boutiques de tatouages, de voyages et de Retour vers le Futur, son compagnon arriva. Nous retournâmes tous les trois à Garageland où nous attendait le fidèle Pierrot.

La séance photo fut intense : nous ne pouvions fermer le magasin, alors nous faisions les prises de vue entre deux ventes tout en réaménageant constamment le magasin. Les clients étaient tous très gentils, faisant de leur mieux pour ne pas trop gêner la session. M. Eve et Pierrot furent d’une aide précieuse, et nous eûmes même la chance d’avoir une conseillère de choix : la maman d’Eve, accompagnée d’une amie à elle, nous rendit une petite visite et me donna quelques judicieux conseils (et me raconta une histoire très intéressante à propos de genoux…).

Une fois ce photoshoot haut en couleur terminé, j’eus l’immense bonheur de pouvoir déguster en terrasse devant le shop des pâtisseries de chez Fresson, célèbre pâtissier de Metz. Et bien croyez-moi, les pâtisseries Fresson n’ont rien à envier aux œuvres de chez Pierre Hermé. Je finissais ainsi l’après-midi en compagnie d’Eve et de ses amis Messins, Garageland et sa terrasse étant un lieu de passage obligatoire pour de nombreuses personnes, jeunes ou moins jeunes, rock’n'roll attitude ou pas.

Cette première journée à Metz fut très agréable. Mon unique regret aura été de rentrer à l’hôtel en oubliant une pâtisserie Fresson que Eve m’avait mise de côté… (j’en suis encore tout retourné, ce gâteau avait l’air succulent !).

Un immense merci à Eve et sa team pour leur accueil et leur bonne humeur Rock’n'Roll. Chers lecteurs et lectrices, si vous êtes de passage sur Metz n’hésitez pas à aller faire un tour à Garageland, vous y serez très bien reçu. Un coucou à tous les Messins que j’ai pu rencontrer ce jour-là, tous fort sympathiques.

Merci aussi à celles que j’appelle les bad girls du web, qui nous ont permis de choisir les photos ci-dessous, ainsi que la photo de l’expo que vous pourrez découvrir dans quelques mois…

P.S : aucun stagiaire n’a été maltraité durant ce shooting PDB…